Les Sapeurs-Pompiers, Késako ?

Les Sapeurs Pompiers : missions et statuts.

Le corps des Sapeurs Pompiers se décompose en trois branches : les Sapeurs Pompiers professionnels, les Sapeurs Pompiers volontaires et les Sapeurs Pompiers militaires. Outre leur statut différent, tous les pompiers défendent schématiquement les mêmes valeurs et les mêmes missions : le secours à personnes et la lutte contre l’incendie.

Le secours à personnes

Le secourisme représente sans conteste la part la plus importante de l’activité des pompiers de France(75 % des interventions par an). En outre, en cas d’urgence, les populations composent de manière presque systématique le numéro des pompiers avant tous les autres, cela étant notamment reconnu dans la loi qui dispose que «les missions de sécurité civile sont assurées principalement par les sapeurs-pompiers professionnels et volontaires des services d’incendie et de secours…». Concrètement, le secourisme s’exerce tous les jours, à toute heure et en tout lieu ; diverses équipes spécialisées (plongeurs, GRIMP…) ont été institutionnalisées dans le but toujours constant de répondre au mieux aux situations d’urgence. Les pompiers reçoivent une formation initiale basée sur le secours en équipe et n’ont de cesse de se perfectionner tout au long de leur carrière. On assimile souvent le secours routier au secours à personnes bien qu’il s’agisse d’une mission spécifique en ce que des techniques particulières peuvent être mises en place : le balisage de la route pour éviter le sur-accident et la désincarcération.

La lutte contre l’incendie

Alors que dans l’esprit de la population, les pompiers sont souvent assimilés aux soldats du feu, il n’en demeure pas moins que la lutte contre l’incendie ne représente qu’une infime part de leur activité. Les missions dans ce domaine sont plurielles : en effet, les pompiers font face aux feux urbains et aux feux forestiers, les techniques et manœuvres sont extrêmement différentes. A titre d’exemple, pour les feux urbains, le pompier devra systématiquement se munir d’un appareil respiratoire isolant (ARI) afin de se prémunir contre les gaz toxiques des fumées, alors qu’en feux forestiers, un tel appareil n’est pas nécessaire. A ce sujet, les pompiers sont régulièrement soumis à des entraînements au port de l’ARI en exercice réel simulé, les conditions respiratoires étant plus difficiles. L’incendie peut aussi se maîtriser par la voie aérienne grâce aux avions bombardiers d’eau, plus spécialement en feu de forêt.

Missions diverses

Les Sapeurs Pompiers sont également présents sur des missions appelées « diverses ». Elles englobent la prévention des risques technologiques, chimiques, radioactifs et thermiques et la lutte contre les dégâts des inondations.
On peut également citer les plans d’intervention nombreuses victimes au titre des missions spéciales : ce plan nécessite une formation spéciale, orientée vers une réponse efficace et rapide en temps de crise.

L’organisation du corps des Sapeurs Pompiers

Sapeurs-Pompiers
Sapeurs-Pompiers

Que le pompier soit professionnel, volontaire ou militaire, le principe de ses missions sera toujours le même : secourir et protéger. Néanmoins, le pompier professionnel est celui qui exerce cette fonction au quotidien et à titre de profession principale. Le pompier volontaire est celui qui l’exerce en plus d’un métier, il s’agit là d’une action quasi-bénévole (des indemnités sont perçues en contrepartie des interventions qu’il réalise). Le volontaire vient renforcer le corps des professionnels. le militaire dépend de l’armée : on distingue les marins pompiers de Marseille, la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris, les unités d’instruction et d’intervention de la sécurité civile, les pompiers de l’air, et les marins pompiers des bases navales et des bases de l’aviation navale. Ils exercent les mêmes prérogatives que n’importe quel autre pompier.

Plus d’infos sur le concours à venir : http://devenirspp.fr/category/concours-2018/

Laisser un commentaire